Le Lycée Pierre Bayen de Châlons en Champagne est le seul de la Région Grand Est à proposer la Spécialité « Arts du cirque » au baccalauréat, ce qui permet aux élèves :
– D’accéder à tout cursus d’enseignement supérieur lié à un baccalauréat riche en sciences humaines et culture artistique (CPGE, Université, BTS, Journalisme, Publicité, etc.).
– De se diriger vers des formations supérieures « Arts du cirque » : Académie Fratellini, École de Cirque de Québec, Classe préparatoire de Rosny-sous-Bois, CNAC de Châlons-en-Champagne, École Nationale de Cirque de Montréal, Tilburg, ESAC de Bruxelles, Circus Space (Londres) et classes préparatoires aux écoles supérieures (Amiens, Piste d’Azur, Chambéry, Le Lido, Bordeaux, Lyon, etc.), etc.
– Ou de cheminer vers d’autres formations artistiques (théâtre, danse, comédié musicale, mode, arts appliqués, etc.)


La réputation de la formation générale du lycée (95 à 100% de réussite en moyenne au bac) assure des perspectives solides d’avenir à nos élèves et la qualité des formateurs en Arts du Cirque leur permet de prétendre à des Écoles Supérieures et d’accéder aux écoles préparatoires (cours de préparation au concours par les professeurs de l’ENSAC).
Nos anciens élèves de l’Option suivent ou ont suivi par exemple avec succès:

> Des cursus post-bac Arts du Cirque à Montréal (ENC, Canada), Québec (ECQ, Canada), Bruxelles (ÉSAC, Belgique), Châlons (CNAC), Turin (FLIC, Italie), Barcelone (Espagne), Tilburg (Pays-Bas), Bordeaux, Amiens, Montpellier, Paris,  Rosny-Sous-Bois (cycle préparatoire, BATC), Théâtre-École de Cirque de Genève (Suisse)

> À Grenoble, Lille, Nancy, Paris, Metz, Lyon et Reims en CPGE (Classes Préparatoires aux Grande Écoles : Hypokhâgne, Scineces PO),

> À Paris pour les cursus Danse et Music-Hall

> Partout en France pour les parcours universitaires classiques.
Les élèves sont accompagnés dans leur parcours au lycée par du tutorat professeur/élève et élève/élève par des équipes investies et soudées, par des moyens techniques et pédagogiques modernes (salles multimédia, salle d’étirement et de musculation au lycée, site internet d’accompagnement pédagogique, messagerie individualisée, cours en petits groupes, etc.)

Les Épreuves du Baccalauréat sont les suivantes à compter de la session 2021 (classe de Terminale en 2020/2021) :

Albanne et Élodie

L’Écrit :
Il est organisé autour d’un dossier documentaire pouvant regrouper vidéo, photo, texte, articles, etc.
Des consignes sont susceptibles d’indiquer au candidat l’usage qu’il doit faire de tel ou tel part du dossier, mais pas forcément. En l’absence de consigne, l’utilisation des différents éléments est laissée au jugement du candidat.
Première partie : Une question à traiter sous la forme d’un court essai.
Dans un court essai, le candidat traite la question proposée. Il mobilise sa culture et ses expériences circassiennes pour construire une réflexion pouvant prendre appui sur des éléments du dossier, pouvant faire état de points de vue différents du sien. Sans répondre à aucun plan préconçu, ni à aucune forme préalablement construite a priori du dossier, le candidat organise son propos, développe une argumentation, en s’appuyant sur les connaissances acquises dans l’année, sur ses lectures et sur ses expériences du cirque.
Seconde partie : Proposition de création
La deuxième partie consiste « formuler, à partir de tout ou partie du dossier, une proposition personnelle de création de spectacle ou de numéro : « En explicitant son processus de création et en le justifiant, en s’appuyant sur ses connaissances et sur son expérience du cirque, le candidat rédige sa proposition, qui peut être accompagnée de croquis ou
de schémas. »
la proposition de création s’appuie sur une analyse de certains éléments du dossier, éventuellement indiqués par la consigne. Cette analyse pourra inspirer la proposition, contribuer à l’expliciter et à la justifier, en étant intégrée au propos développé. Comme expliqué précédemment, la proposition peut reprendre des idées développées dans l’essai, s’en inspirer et s’en autoriser, dès lors que les deux parties de l’épreuve entretiennent des relations, ce qui n’est pas toujours le cas.
Le processus de création suppose des choix. Il est donc concevable aussi que la proposition de création exploite une perspective que l’essai n’aura pas traitée, justement parce qu’elle l’est dans la deuxième partie.


L’Oral :
Durée : 30 minutes
– Temps de préparation et d’échauffement : 30 minutes
– Première partie : 4 à 6 minutes maximum
– Deuxième partie : le temps restant
Modalités de l’épreuve
L’épreuve orale est organisée en deux parties : une proposition artistique de 4 à 6 minutes suivie d’un entretien d’au moins 20 minutes.
Le jury dispose d’une note de présentation du processus de création du candidat, d’une longueur de deux pages maximum.
Au moment de l’épreuve, le candidat se présente avec son carnet de bord. Celui-ci n’est pas mis à la disposition du jury avant l’épreuve. Le jury l’interroge sur sa proposition, son processus de création en lien avec sa connaissance du cirque et son expérience de spectateur.
La dimension collective de l’épreuve pratique peut être admise : quatre candidats au maximum (exclusivement partenaires habituels de l’enseignement au lycée) pourront passer collectivement la partie pratique. Dans ce cas, les entretiens, toujours individuels, seront d’une durée d’au moins 20 minutes.
Barème et notation
Le candidat est noté sur 20 points répartis comme suit :
– 12 points pour la proposition artistique
– 8 points pour l’entretien.
On évalue le regard critique et éclairé du candidat sur le processus de création, les réussites et les difficultés de la proposition artistique présentée. Le candidat s’appuie sur son carnet de bord pour étayer son propos durant l’entretien.
L’évaluation porte sur les connaissances, les compétences travaillées et les attendus figurant au programme de l’enseignement de spécialité en arts du cirque.


Avec une moyenne de 14.3 (2015), 15.03 (2016), 14.1 (2017), 15.18 (2018), 15.3 (2019), 15.9 (2020) aux épreuves d’arts du cirque les élèves suivent avec profit l’option.
Ils poursuivent leur cursus selon leurs désirs et leurs aptitudes avec un atout considérable dans leur C.V.
Les élèves des promos 1,2,6 ont été admis au baccalauréat avec un taux de réussite de 100%, les autres à plus de 95%.
On dénombre 20 mentions TRÈS BIEN, 24 mention BIEN, 30 mentions ASSEZ BIEN sur nos 78 candidats présentés à ce jour (mentions rares en filière Littéraire pour l’ancien baccalauréat).


L’option a été associée, du fait de son expertise, à la réforme du Baccalauréat 2021 et à l’écriture de l’ensemble des Nouveaux Programmes Arts du Cirque en vigueur à compter de la rentrée 2019.
Nos partenaires ont été auditionnés par le Conseil Supérieur des Programmes.


Téléchargez la version 2019 de la Plaquette générale

Dernière mise à jour le 18/07/2020